Edition 2013

Une vingtième édition n’est pas une édition comme une autre !

Il fallait donc concocter un festival exceptionnel !
Et grâce à une météo idéale, cet anniversaire a pu se fêter dans une ambiance unique que seule la ville d’eau peut offrir.

 

Pour marquer le coup, en marge du festival et de la programmation musicale, les Francofous ont été soignés, grâce à :

  • Une exposition « 20 ans de Francofolies de Spa » organisée durant les mois de juillet et août au Pouhon Pierre Le Grand. Au menu : des photos de concerts, une brochette de souvenirs « Francos » qui ont émaillé ces 20 ans (affiches, t-shirt, casquettes, merchandising…), une expo « billetterie » et d’autres surprises.
  • La sortie aux Editions Luc Pire d’un magnifique livre de photographies signées Loreta Mander et Jean-Marie de Brauwer couvrant les 10 dernières éditions du festival sous le titre « Ecoutez nos images ».
  • La publication par la RTBF et Universal Music d’un coffret de 4 CD réunissant un panel d’artistes ayant fait les grandes heures du festival.
  • La diffusion par la RTBF de cinq documentaires exceptionnels reposant sur des témoignages et des images d’archives, retraçant les 20 ans du festival
  • La diffusion sur Télévesdre et RTC d’une émission spéciale Francofolies avec un panel d’artistes belges

 

Ce fut aussi l’occasion de faire quelques aménagements pratiques. Pour offrir plus de confort musical au public nous avons opéré quelques aménagements sur tous les sites de concerts. La décoration de la scène de la Place de l’Hôtel de Ville a été entièrement redessinée aux couleurs du festival. Si les scènes Proximus et Ice-Watch n’ont pas changé, la scène Red Bull Elektropedia, dédiée à 100% aux musiques électroniques et aux DJ sets, a quitté le Jardin des Francos pour s’installer dans le Village, à la place du Dôme, et en devenir la troisième scène.

Le Jardin des Francos, dans le parc de la Villa Royale, un lieu magique, a changé d’atmosphère. On y a installé deux scènes (dont une sous chapiteau avec 300 places assises) dédiées à des ambiances plus douces et des artistes qui nécessitent une écoute plus attentive.

Le Franc’Off y a pris également ses quartiers, tout comme les Francos Juniors qui ont ouvert le lieu tous les jours à 11h.

 

Et comme un anniversaire sans cadeau n’est pas un anniversaire, nous avons décidé d’offrir trois cadeaux à nos festivaliers:

  • L’Abonnement Francopass (Hôtel de Ville) a donné également accès au Village Francofou et au Jardin ! En conclusion, le Francopass est devenu cette année un abonnement général sans augmentation de son prix !
  • L’Abonnement Francofou a donné  accès à la soirée « 100% belge » de la Place de l’Hôtel de Ville le dimanche 21 juillet !
  • L’entrée au Jardin était gratuite jusque 16h !

 

 

Un bilan artistique exceptionnel

Scène Pierre Rapsat

La soirée de clôture du 21 juillet sur la Place de l’Hôtel de Ville affichait un programme 100% belge avec Le Grand Jojo, Suarez, une Fête aux Gauff’ et  le dernier concert de Malibu Stacy.  Cette soirée, exceptionnellement accessible à tous les détenteurs d’un abonnement Francofou,  a attiré la toute grande foule, d’autant que ce 21  juillet 2013 restera dans l’histoire suite à  l’abdication annoncée du roi Albert II qui a renforcé le sentiment national des Francofous !

Le samedi, Pascal Obispo, a fait le plein et a comme toujours subjugué son public par sa générosité et son répertoire étalé sur 20 ans de carrière. Pascal Obispo et les Francos c’est toujours un carton. Avant lui, Acta avait ouvert la soirée avec talent et Quentin Mosimann avait une fois de plus mis le feu au festival, alternant DJ Set et percussions.

Le vendredi, frissons sur la Place durant le concert de Serge Lama qui reste un tout grand de la chanson. Impossible de rester de marbre lorsqu’il interprète ses classiques. Juste après, Michael Gregorio, l’homme aux mille voix, premier imitateur programmé en 20 ans de festival, a impressionné par son talent et son énergie. Julien Clerc, accompagné de deux pianos, a pour sa part donné des versions plus intimistes de ses grands succès. Le jeune Renato, sorti de l’émission The Voice Belgique, a convaincu grâce à sa voix affûtée et un groupe très efficace.

Le jeudi fut la soirée des extrêmes : rock et sombre avec Saez, toujours aussi ténébreux et sans concession ; festif avec Martin Solveig, qui a transformé la place en dance floor explosive. Avant eux, le duo flamand Black Box Revelation et Ozark Henry ont pu séduire le public wallon.

 

Village Francofou et Jardin

Le programme du Village Francofou n’a jamais été aussi ambitieux et fédérateur, avec de nombreuses têtes d’affiche qui aurait tout aussi bien trouvé leur place sur la scène Pierre Rapsat. 

Sur les scènes Proximus et Ice-Watch, Puggy et  Cali ont donné des concerts historiques qui marqueront tant leur histoire personnelle que celle du festival ; Orelsan, Youssoupha, Benjamin Biolay, Jenifer, Stephan Eicher, Lou Doillon, Saule, Raphael, Daran, Didier Wampas et Bikini Machine, Olivia Ruiz, BRNS, Tal, Noa Moon, Axel Bauer, Bastian Baker, Marie-Pierre Arthur…ont offert le meilleur d’eux-mêmes à un public toujours aussi multigénérationnel, chaleureux et enthousiaste.

La scène électro Red Bull Elektropedia, installée à présent dans le Village, a attiré la grande foule avec son enchaînement de DJ tous styles confondus : DJ Didjé et ses déconnades, Daddy K, Compuphonic, Aeroplane, Son of Kick, Sebastian, Raving George, PartyHarders, Surfing Leons & Miss Eaves ou encore le fameux DJ américain Felix Da Housecat ont fait danser les Francofous.

Au Jardin, réaménagé pour cette 20ème édition, la grande foule fut aussi au rendez-vous devant les deux nouvelles scènes. Mélanie de Biasio, Nathasha St Pier, Giedré, Antoine Henaut, Veence Hanao, Daniel Helin, Marka, Barcella, Maissiat, mais aussi le traditionnel spectacle « Du Haut des airs » ainsi que de nombreux artistes québécois ont fait vibrer ce lieu verdoyant et plein de charme.

Tous les jours dès 11h, ce sont les Francos Juniors qui débutaient le programme avec deux représentations d’un spectacle inédit des Déménageurs qui fêtaient leurs 10 ans, Geneviève Laloy, Guillaume Ledent et les Chèvres à Pull.

Enfin, toujours au Jardin, le Franc’Off à récompensé Les R’Tardataires, Julie Roses et Les Mâles Propres.

Les Vitrines des Francos, axées aussi sur la découverte de jeunes artistes, ont animé le centre ville. Aumenu de cette année : la Voix de ses Maîtres, La Mordue, Pierre Simon, Coline Hill, Domguè, Dalton Telegramme et l’inoxydable Cédric Gervy.

 

Un festival citoyen

Les Francofolies de Spa, c’est aussi un festival qui prend des engagements citoyens et s’inscrit dans une démarche écologique. Depuis trois ans le festival s’est vu décerner le label « Green & Responsible Event » qui récompense ses nombreuses initiatives en la matière et tout particulièrement sa neutralité sur le plan des émissions CO2, grâce à la compensation financière de son empreinte écologique.