Edition 2011

Bilan artistique – Francofolies 2011 – 18ème édition

Avec ses 185 000 festivaliers, cette 18ème édition aurait sans doute battu tous les records d’affluence si la météo n’avait pas été aussi triste et maussade. Mais foi de Francofou, l’absence de soleil n’a pas entamé l’enthousiasme du plus chaleureux des publics. C’est donc sous grisaille mais dans une ambiance survoltée et festive à souhait que les 180 artistes au programme se sont produits.

 

Scène Pierre Rapsat

Sur la Place de l’Hôtel de Ville, Christophe Maé a réchauffé les cœurs avec ses chansons colorées, Calogero et les envolées de ses 60 musiciens classiques ont ému le public (c’était une date unique en Belgique, archi sold out), la soirée plus rock avec Hooverphonic, Aaron et Cali a impressionné, tout comme Zazie, toujours impeccable à Spa.
En ouverture, les Belges Xamanek, Dalton Telegramme, Stereo Grand, Coco Royal et Suarez (qui a reçu son disque d’or sur scène des mains de Charles Gardier) ont tous assuré comme des grands.

 

Village Francofou 

Au Village Francofou, ce fut la grosse foule dès le début de journée.
Le nouveau lieu électro, le Jardin des Francos, a attiré un public plus jeune qui a grandi au fil des journées et fait la fête devant la trentaine de DJ’s au programme (dont Pony Pony Run Run, Miss Kittin, Don Romini, Breakbot…), tous ravis d’un tel accueil.
Sur les trois autres scènes, les têtes d’affiches étaient nombreuses et variées : Hindi Zahra, Yael Naïm, Zaz, Mademoiselle K, Yelle, Louis Chedid, De Palmas, Keren ann, Camelia Jordana, Louis Bertignac, Machiavel, Grand Corps Malade, IAM X, Eté 67…sans oublier Stromae, champion toute catégorie en popularité cette année, et Martin Solveig en clôture qui a aussi allumé le feu.
La scène belge, toujours aussi bouillonnante, anglophone (Daan, Montevideo, Lucy Lucy, Great Mountain Fire, Absynthe Minded, Bikinians, Bony King of Nowhere, Elvis Black Stars, The Tellers, Joy….) et francophone (Daniel Hélin, Jacques Duvall, Marc Morgan, Stéphanie Crayencour, Milann & Laloy, Marka, Mousta Largo….) a également emporté le public.
 
Côté découvertes, on pointera Cascadeur, Bertrand Belin, Florent Marchet et Brigitte (en date unique cet été en Belgique) qu’on se réjouit déjà de revoir à Spa.

 

Théâtre de Spa

Au Petit Théâtre, Yves Duteil, les Gauff’ et Joyce Jonathan on fait le plein, tandis qu’au Salon Bleu, on enregistrait également une année record en terme de monde (tant pour « Du Haut des airs » tous les jours que pour David Batholome, Marie Warnant, Jali, Vincent Baguian, ou la soirée « 3 Francos » avec Sacha Toorop, Albin de la Simone et Marie-Pierre Arthur).
 
On notera aussi le succès des artistes québécois, nombreux cette année à Spa (François Guy au Salon Bleu, mais aussi Radio Radio, Misteur Valaire, les Cowboys Fringants, Damien Robitaille, Jérôme Minière – lauréat du Prix Rapsat-Lelièvre – ou encore Francis d’Octobre ou Alex Nevsky) et la présence remarquée des artistes suisses Zedrus, Noga et Thierry Romanens dans les Bars en Folies.
 
Les Francos Juniors ont aussi attiré la grande foule grâce aux  Déménageurs, Vaches Aztèques et Mamemo.
 
Soulignons enfin la succès du Franc’off qui a révélé Labiur et des Bars en Folies aux quatre coins de la ville.