Edition 2009

Bilan artistique – Francofolies 2009 – 16ème édition

C’est sur un bilan globalement très positif que s’est terminée cette 16ème édition.

Après un quinzième anniversaire qui a battu les records de fréquentation, mais qui fut gâché tout de même par le mauvais temps, on espérait un climat plus agréable pour 2009. Il fut au rendez-vous : quelques averses dont un orage le dernier soir n’ont pas gâché la fête et le festival s’est déroulé principalement sous un ciel clément. En outre, et c’était notre objectif majeur, le Village Francofou, réaménagé pour gagner de l’espace et améliorer la fluidité de la foule, a séduit la plupart des festivaliers.

 

Scène Pierre Rapsat

Artistiquement, l’événement de l’année était la présence exceptionnelle de Francis Cabrel (dont c’était la première étape spadoise) : il a séduit ses fans avec une prestation musicalement irréprochable. Ce fut d’ailleurs le cas de tous les concerts programmés sur la Place de l’Hôtel de Ville : Patrick Bruel, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, Benabar, Salvatore Adamo, Tryo, Olivia Ruiz, Scala et l’hommage à Jeff Bodart ont tous été à la hauteur des espérances.

Et en ouverture de programme, les Belges Orféo, Balimurphy, Stéphanie Blanchoud et Cédric Gervy ont tenu les planches avec brio.

 

Village Francofou

Le Village Francofou a une fois de plus attiré la toute grande foule mais sans tomber dans les excès de 2008. Tout le monde aura apprécié le nouveau « Dôme », agrandi et bien plus confortable, tant pour les artistes que pour le public, la nouvelle disposition de la scène FNAC et l’espace retrouvé dans la Galerie face à la scène Proximus.

Du programme éclectique en diable, on retiendra le succès des prestations de Emily Loizeau, I Am, Stanislas, Saule, Joshua, Les Gauff’, La Fête à Suarez, Trust, Martin Solveig, La Grande Sophie, Rokia Traoré, Milow, Les Wampas, Anaïs ou encore de Jéronimo, Sufing Leons, The Subs, Soldout, Malibu Stacy, La Chanson du Dimanche et Nouvelle Vague.

Les découvertes furent légion, dont la Québécoise Ariane Moffatt (lauréate du Prix Rapsat-Lelièvre), les Belges Liben (coup de cœur de nombreux professionnels étrangers), Wendy Nazaré, Atomique Deluxe et Clandestine, ou encore les Françaises Claire Denamur et Carmen Mariavega.

Désormais intégré dans l’abonnement du Village, le programme du Lido proposait des DJ Set de premier choix avec notamment Tom Barman, JD Davis, Forma T all Stars ou encore les Petits Pilous qui ont tous fait le plein.

 

Théâtre de Spa

Au Théâtre, la tenue artistique fut également à la hauteur : Daniel Lavoie, Jacques Stotzem, Alain Chamfort et Vincent Delerm ont littéralement envoûté leur public.

 

Salon Bleu

Au Salon Bleu, on se réjouit du succès, pour la deuxième année consécutive, du spectacle « Du Haut des airs » qui met en valeur des répertoires belges, français, suisses et québécois.

Avec Chat, Luciole et une soirée « 3 Baudets » (avec Jean-Jacques Nyssen, Gaëtan Vassart et les Sea Girls) la nouvelle scène française était bien représentée. Côté Belge, Miam Monster Miam a fêté comme il se doit ses 10 ans de scène, Laïla Amezian et Géraldine Cozier ont présenté leur nouveau répertoire et le très prometteur Coco Royal, lauréat 2009 du Concours Carrefour des Talents, a confirmé son statut d’espoir 2010.

 

Franc'Off

Le Franc’Off fut d’une excellente facture et les débats ont été animés pour partager les Prix : les Montois de Larko ont remporté le premier prix, suivis par Roscoe (Theux) et Wakas (de Bruxelles), tandis que Melody Dalton et Zero Sugar se voyaient décerner des prix spéciaux.

Enfin, les Francos Juniors ont une fois encore fait le bonheur des plus petits grâce entre autres à André Borbé, Les Déménageurs ou Aldebert, et les Bars en Folies ont attiré la grande foule aux terrasses spadoises.

Les Francofolies de Spa ont retrouvé leurs marques et leurs fondamentaux. Vivement 2010 !